Soeur Marie-Claude (Cameroun)

Yokadouma le 30 / 12 / 92

  Chers amis,

«Dans cette lettre, je voudrais aussi remercier tous ceux et celles qui, au cours de mon dernier congé, ont aidé la mission de Yokadouma. Que de jeunes, d'enfants nous avons pu envoyer à l'école … ! Les vêtements sont toujours les bienvenus et en ces nuits froides de saison sèche, les vieux sont heureux de venir chercher un pull. Au nom de tous ces enfants, jeunes et vieux, je vous dis un grand merci.  J'espère que certains et certaines parmi vous auront la joie de « voir » ces visages rayonnants grâce au reportage de Sœur Annick.»

«Cette expédition sera une grande première pour Sœur Annick, car il faudra parcourir un certain nombre de kilomètres à pied. Mais c'est là aussi que nous avons mis sur pied une école de brousse grâce à l'association Justice et Paix de Rostrenen.»

«Sœur Annick termine son séjour chez nous. Vous aurez des échos de notre vie et de la vie de l'école de PANA... Nous venons d'y aller avec 60 kms de marche à pied.

 Bonne année, Blavez mad.

 Avec toute mon amitié.

    Sœur Marie-Claude

soeur-marie-claude.jpg

Batouri, le 7 / 09 / 93

    Bien Chers Amis, Chers Bienfaiteurs,

Voici quelques nouvelles de l'école de PANA. Au cours du mois d'août, les deux maîtres, Jean-Pierre et Vincent, sont venus me rencontrer sur le chantier de Moamezing. Une deuxième classe est construite, nous allons la recouvrir de tôles. Les nattes de la première classe vont aussi être remplacées par des tôles. Ces classes étant construites en poto-poto (terre), nous allons essayer de les crépir avec du sable car pour l'instant il n'est guère possible de transporter du ciment. Enfin, dans notre budget, nous     achèterons les livres pour les CE1, car, en effet, 9 élèves ont réussi le passage en CE1. Bien entendu, il me faudra contrôler si c'est réel. Pour cela, la semaine prochaine, je contrôlerai les cahiers lors de la session que je donnerai pour les deux maîtres de PANA et les deux maîtres de Moamezing.

Je voudrai aussi vous dire combien votre action pour Pana a été un stimulant pour cette piste de 40 Kms puisque c'est à la suite de  Pana que Moamezing a demandé son école..
A la suite de quoi le Délégué National à l'Education m'a demandé de « regarder » les deux écoles officielles qui  «devraient» exister, mais qui, en réalité, n'ont pas fonctionné de l'année. J'ai donc essayé de motiver ces villages. Je crois qu'ils sont décidés.

L'émulation joue, à moins que ce soit un peu de jalousie !!!

Permettez-moi donc de vous faire une demande pour l'école de « la Médoum » située entre Pana et Moamezing.  Pour encourager ce village à scolariser ses enfants, j'aimerais les aider dans l'achat de quelques livres. Avec le « grand don » que vous venez d'effectuer, ce serait possible, mais j'aimerais avoir votre autorisation.

Je vous redis un grand merci et vous assure de mon amitié.

     Sœur Marie-Claude